UK Flag French Flag

L’Ocean Globe Race célébre le 50ème anniversaire de la Whitbread en puisant dans les racines de la course!

1973 : Départ de la première Whitbread Round the World Yacht Race avec le 'Great Britain II' de Chay Blyth en tête de la course française 'Pen Duick VI' d'Eric Tabarly. Image : Bob Fisher/PPL Photo Agency ppl@mistral.co.uk

180 jours du départ – Le 15 mars 2023 – Les Sables d’Olonne

  • L’équipage féminin de Maiden est le premier britannique à participer à l’OGR !
  • Maiden, Pen Duick VI et L’Esprit d’Équipe s’affronteront pour les honneurs de la ligne dans la classe Flyer !
  • 30 ans après, les coureurs de la Whitbread, les yachts de série et les équipages amateurs sont de retour dans les courses du monde!
  • L’équipe OGR recrute et bienvenue à Georgie !

La légendaire Whitbread autour du monde sera à jamais associée à la Grande-Bretagne, avec les images emblématiques de 17 voiliers classiques descendant le Solent vers l’inconnu.

Le 8 septembre 1973, c’était le départ de la première course à la voile en équipage autour du monde. Personne ne savait ce qui allait se passer. Huit mois plus tard, en passant les Needles sur le chemin du retour jusqu’à l’arrivée, la légende de la Whitbread était née. Elle avait coûté la vie à trois marins emportés par-dessus bord, mais avait changé la vie de tous ceux qui y avaient participé. La Whitbread étant intimement liée à l’histoire du yachting britannique, il était ironique qu’aucun ne soit inscrit à l’Ocean Globe Race jusqu’à présent, le contingent français menant la charge pour la célébration du 50e anniversaire de cette course originelle. 

Tracy Edwards, qui avait déjà exprimé son intérêt pour l’OGR, a vu ses plans pour Maiden perturbés par la pandémie. Le voilier emblématique a dû s’arrêter avant de reprendre son tour du monde en septembre 2021. Sa mission est d’éduquer, responsabiliser, et permettre aux jeunes filles dans le monde de s’élever en leur offrant des choix de vie et de carrière. L’équipage s’est engagé auprès d’écoles, d’associations caritatives et d’organisations dans plus de 20 destinations à travers le monde, récoltant des fonds pour financer des projets éducatifs pour les jeunes filles.

Aujourd’hui, Tracy Edwards MBE et DP World, le sponsor du Maiden Factor World Tour, ont vu une nouvelle opportunité de poursuivre leurs objectifs et ont annoncé que Maiden et son équipage exclusivement féminin participeront à l’Ocean Globe Race 2023.

Photo: © Rick Tomlinson / tracyedwards.com

Nous sommes très enthousiastes à l’idée de participer à l’Ocean Globe Race 2023, plus de 30 ans après que Maiden et le premier équipage exclusivement féminin aient défié les pronostics lors de la Whitbread 89/90. Depuis, Maiden est devenue une ambassadrice mondiale de l’autonomisation des filles par l’éducation, et nous avons une jeune capitaine et un équipage qui vivront l’expérience d’une vie, tout comme nous l’avons fait il y a tant d’années.

Tracy Edwards MBE

Maiden a participé pour la première fois à la Whitbread 1981 sous le nom de Disque d’Or III avec le skipper suisse Pierre Fehlmann. Tracy avait participé à l’édition 85-86 en tant que cuisinière sur Atlantic Privateer, l’une des cinq femmes parmi les 200 membres d’équipage que comptait la course. Elle était déterminée à changer cette situation. En 1989, Maiden Great Britain et Tracy Edwards (GBR) entrent dans l’histoire. Elle a formé le premier équipage entièrement féminin de l’histoire de la course au large. Elle avait été accueillie avec incrédulité, et faisant froncer plus d’un sourcil dans un sport à l’époque  dominé par les hommes. Pourtant, cette “boîte de conserve pleine de tartes”, comme le regretté journaliste Bob Fisher avait tristement surnommé Maiden, avait donné du fil à retordre aux garçons, en remportant deux étapes dans les Mers du Sud, en prenant la tête de sa catégorie !

28 mai 1990 – Maiden franchit la ligne d’arrivée de la Whitbread, entourée de ses supporters. Photo: Andrew Sassoli-Walker

Lorsque Don McIntyre, le fondateur de l’OGR, a proposé à Tracy une dérogation spéciale à la règle de mixité des équipages de l’OGR, elle a d’abord répondu “NON, je pense que je vais prendre un cuisinier homme“! Avec la navigatrice Marie-Claude Heys (GBR) à bord pour la totalité du voyage, Maiden est certainement un concurrent de taille dans la classe historique Flyer !

L’OGR plonge dans les racines historiques de la Whitbread !

De nombreux vétérans de la Whitbread ont exprimé leur intérêt pour l’OGR. Le covid, la guerre et les défis des sponsors ont bouleversé de nombreux plans, mais la plupart des meilleurs seront sur la ligne de départ, Pen Duick VI en tête ! Avec Eric Tabarly, la mésange noire a participé à la Whitbread inaugurale de 1973, démâtant deux fois et créant la controverse avec une quille en uranium appauvrie. Il est revenu en 1981, avec quatre tonnes de moins et une quille redessinée, sous le nom d’ Euromarché, terminant à la 10e place. Il revient maintenant dans l’OGR 2023 sous le commandement de Marie Tabarly, une navigatrice extraordinaire et une femme indomptable, qui a rassemblé un équipage jeune, impressionnant et talentueux aux profils variés.

A bord de “Flyer” surfant dans le gros temps de l’océan Austral lors de la Whitbread 1981/2. Skippé par Cornelis van Rietschoten, Flyer a remporté la course avec handicap et s’est adjugé les honneurs de la ligne. Image: Dr Julian Fuller/PPL

Une autre légende de la Whitbread 1981 dans l’OGR est l’ancien 33 Export, spécialement conçu pour cette course par Philippe Briand. Profondément modifié, il s’était représenté à l’édition 1985 avec Lionel Péan comme skipper, sous le nom de L’Esprit d’Équipe, devenant le premier voilier français à gagner la Whitbread.

La France a dû attendre 30 ans pour remporter une nouvelle victoire dans la Volvo Ocean Race 2011/2012 avec Groupama 4 mené par Frank Cammas et son équipage de rêve composé de Damien Coville, Jean-Luc Nélias et Charles Caudrelier.  Pourtant, L’Esprit d’Équipe est revenu dans la Whitbread 1989 sous le nom L’Esprit de Liberté et recrée l’histoire pour la quatrième fois dans l’OGR avec une équipe vendéenne menée par Lionel Regnier (FRA) soutenue par Les Sables d’Olonne.

Les deux équipes se sont entraînées intensément en 2022 et 2023, participant à de nombreuses courses classiques, y compris la Round Ireland Race, la Dhream Cup, le RORC Transatlantic Challenge et, le mois dernier, la RORC Caribbean 600. Cette course faisait partie d’un tour de l’Atlantique qui devait les mener à New York pour une séance photo historique aux pieds d’un autre monument français célèbre aux États-Unis, la Statue de la Liberté.

Marie Tabarly / Pen Duick

Hélas, les deux voiliers ont rencontré des conditions météorologiques difficiles dans un vaste système dépressionnaire en route vers New York et ont dû dévier leur route. Pen Duick a cassé deux fois ses drosses de barre dans ces conditions difficiles et a dû rentrer aux Bermudes à l’aide d’une barre franche, ce qui n’est pas une mince affaire pour un voilier aussi puissant.

Marie Tabarly (FRA) était déçue de ne pas pouvoir ramener Pen Duick VI aux Etats-Unis 48 ans après la victoire de son père dans l’OSTAR 1976. Elle s’est rendue à New York pour rencontrer la presse et les membres du New York Yacht Club, accueillie par le Consul Général de France à New York, Jérémie Robert.

Il était important pour moi d’accueillir Marie Tabarly à New York car elle représente l’excellence française en matière de voile. J’ai été ravie de découvrir son aventure dans le cadre de l’Ocean Globe Race ainsi que son engagement pour la protection de l’environnement à travers son projet Elemen’Terre.

Jérémie Robert, Consul général de France à New York

Neptune, le dieu des mers, est de retour avec une mission

Neptune a été commandé à André Mauric pour participer à la Whitbread 1977 avec une équipe de journalistes liés au magazine de voile français Neptune Yachting, dont le rédacteur en chef Daniel Gilles et le célèbre journaliste fumeur à l’indéboulonnable pipe Bernard Rubinstein qui avait participé à dans l’édition 1973 sur le Pen Duick VI d’ Eric Tabarly.

Cette fois, l’équipier le plus remarquable est Bertrand Delhom, un marin expérimenté atteint de la maladie de Parkinson qui a décidé de courir autour du monde pour délivrer un message d’espoir aux 7 millions de malades de Parkinson dans le monde, dont 200 000 en France.

Comme dans toute Aventure, il faut savoir reconnaître sa chance et la saisir.  Notre première chance est d’avoir rencontré Neptune, construit pour la Whitbread, grâce à Daniel Gilles qui avait couru à bord la deuxième édition. Notre deuxième chance est d’avoir rencontré Bertrand qui s’est associé à notre projet et lui a donné une autre dimension. En l’intégrant à bord malgré sa maladie, il va nourrir et partager notre rêve. Désormais, c’est lui qui nous porte par sa force de caractère et sa volonté. Notre troisième chance est cette rencontre, ce lien unique qui nous uni tous autour du projet. Il nous pousse à dépasser notre quotidien, dans le seul but de nous retrouver tous ensemble pour naviguer sur Neptune et de constituer mieux qu’une équipe : un ‘équipage’ !

Tanneguy Raffray, Neptune

De retour en chantier, Neptune est en train de retrouver sa gloire d’antan grâce à une équipe expérimentée dont fait partie Daniel Gilles, équipier originel et biographe de Tabarly. Il bénéficie désormais du label BIP (Bateau d’intérêt du Patrimoine), du soutien du département du Morbihan où il est remis en état et du Ministère français de la Santé pour son rôle dans la sensibilisation à la maladie de Parkinson. Il est prévu qu’il sorte de son hangar en mai pour la Semaine du Golfe, un rassemblement de 1000 yachts classiques.

Le Swan 65 de S&S, la légende de la Whitbread !

La première victoire de la Whitbread a été remportée par le Mexicain Ramon Carlin à bord d’un Swan 65 Nautor de série, avec son équipage familial sur Sayula II. Ce weekend sailor a amené de nombreux aspirants tour du mondistes à s’aligner sur le même bateau ou sur une version modifiée de ce voilier emblématique lors des éditions suivantes. En 1977, quatre des premiers arrivants étaient des Swan 65 ou une émulation de ce voilier légendaire.

Nick Ratcliff sur King’s Legend prenait la 2e place, le skipper suisse Pierre Fehlman prenait la 4e place sur Disque d’Or tandis que Clare Francis, la première femmeà mener un équipage dans une course autour du monde, terminait 4ème sur ADC Accutrac. Flyer, le vainqueur de la course aux mains de Cornelius van Rietschoten, bien que n’étant pas à proprement parler un S&S 65, avait été conçu par le même architecte comme une version rallongée et personnalisée en aluminium de 68 pieds pour battre le 65.

“Sayula II”, skippé par Ramon Carlin, retourne à Portsmouth pour remporter la première Whitbread Round the World Yacht Race. Photo: PPL Media

45 ans plus tard, ADC Accutrac est de retour avec l’OGR en classe Flyer sous le nom de Translated 9 aux mains de Marco Trombetti (ITA). Dominique Dubois (FRA) de Lorient, a récemment perdu son magnifique Swan 651 Futuro, irréparable après avoir chuté de son ber lors d’une violente tempête. Il l’a remplacé par le Swan 65 Evrika, l’ancien yacht de Richard Wright, le claviériste des Pink Floyd, considéré comme l’un des plus beaux 65 existant.

D’autres voiliers et équipiers fêtent 50 ans de Whitbread dans l’OGR !

Deux anciens participants de la Whitbread sont de retour dans l’OGR avec le même Swan 55 gréé en yawl conçu par S&S. Tapio Lehtinen (FIN), le vétéran des GGR 2018 et 2022 qui a fait son premier tour du monde à 23 ans à bord du Baltic 51 Skopbank de Finland dans la Whitbread 1981. Il a inscrit son splendide Galiana avec un jeune équipage finlandais.  Arnaud Lizop (FRA), de Marseille, qui avait franchi le cap Horn pour la première fois à bord de Pen Duick III lors de la première Whitbread en 1973, a inscrit son Swan 55 Nakamal.

Swan 651 “Spirit of Helsinki”

Spirit of Helsinki est un Swan 651 de série conçu par German Frers, spécialement commandé pour la Whitbread 1985, qu’il avait terminée sur le podium en tant que Fazer Finland skippé par Michael Berner. Près de quarante ans plus tard, il est de retour après avoir été entièrement reconstruit par une équipe finlandaise dirigée par Jussi Paavoseppä (FIN).  Ce dernier a spécifiquement cherché un voilier historique de la Whitbread pour participer à la célébration du 50e anniversaire dans l’Ocean Globe Race.

Le Baltic 55 australien Spirit of Adelaide a été commandé à l’origine pour le Whitbread 1985 sous pavillon néerlandais sous le nom d’Outlaw. Son équipage a des liens familiaux étroits avec la Whitbread.

L’équipier Dougie Mill a toujours voulu faire le tour du monde à la voile, inspiré par son père. Il a découvert l’Ocean Globe Race, qui célèbre l’esprit originel de la voile amateur, et a immédiatement voulu s’impliquer. Quelques mois plus tard, il a lu que l’équipe Spirit of Adelaide achetait Outlaw, le même bateau sur lequel son père Alastair Mill avait participé à la Whitbread 85 en terminant à la 9e place sous le nom d’Equity & Law. Il a signé immédiatement!

Spirit of Adelaide quittera l’Amérique pour l’Europe à la fin du mois d’avril et dispose d’un poste vacant de second à bord de l’OGR ! Si vous avez une expérience sérieuse de la voile et une année devant vous, cliquez ici pour plus d’informations.

Poste vacant au sein de l’équipe McIntyre Adventure !

OGR Operations Manager Georgie Vinter

Avec 18 bateaux inscrits pour le départ de l’OGR, l’équipe organisatrice se renforce avec la nouvelle Directrice des Opérations Georgie Vintner qui rejoint Don, Jane, Seb, Lutz, Rob, Aida et Marco cette semaine. Georgie est une passionnée de voile océanique britannique, impliquée dans l’entraînement de jeunes navigateurs à la course puis dans l’organisation de courses et d’événements nautiques, avant de rejoindre la Royal Yachting Association dans le département dédié aux règles de course. Nous recherchons maintenant un Assistant Crew Manager basé aux Sables d’Olonne. Postulez ici!

Pour plus d’informations, contactez :

Don McIntyre
Président-Fondateur
don@goldengloberace.com
Skype: Don.McIntyre462
Mobile: +61 481231710

Sébastien Delasnerie
Assistant Directeur de Course & Médias
sebastien@oceangloberace.com
Skype: sdelasnerie
Mobile: +33 764248706

Images historiques :

Pour voir la boîte à lumière des photos historiques de Whitbread, cliquez ici. Vous pouvez également coller l’adresse suivante dans la fenêtre de votre navigateur : http://www.pplmedia.com/online/lightbox.lasso?id=12676472

A propos de l’Ocean Globe Race

L’Ocean Globe Race (OGR) est une course rétro en équipage dans l’esprit de la Whitbread Round the World Race de 1973 pour marquer le 50e anniversaire de l’événement original. Débutant en Europe en septembre 2023, l’OGR est un sprint de 27 000 milles autour du globe divisé en quatre étapes, par les mers du Sud et les trois caps. 

La flotte est divisée en trois classes. Avec 18 participants, l’OGR pourrait bien être la plus grande course autour du monde en équipage de ces 29 dernières années. Les escales incluront Cape Town en Afrique du Sud, Auckland en Nouvelle-Zélande et Punta del Este en Uruguay, avant de revenir en Europe en avril 2024.

Pour plus d’informations, visitez www.oceangloberace.com.

avatar

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations