UK Flag French Flag

Un trio à l’arrivée de l’étape 3 de la McIntyre Ocean Globe

Le Swan 55 classique a fait voler trois spinnakers de sponsors différents lors de l'approche, tout en filmant à l'aide d'un drone pour immortaliser le moment et rendre leurs partenaires heureux. Crédit photo : Don McIntyre / OGR2023

Une ligne d’arrivée très fréquentée à Punta del Este – quelques heures séparent les trois nouveaux Cap Hornier !

  • L’Esprit d’équipe FR (85), Galiana WithSecure FI (06) et Outlaw AU (08) ont franchi la ligne d’arrivée à Punta del Este le 18 février, à sept heures d’intervalle.
  • L’Esprit d’équipe, ancien vainqueur de la Whitbread, a terminé à 07:12 UTC, Galiana WithSecure à 09:58 UTC et Outlaw à 14:28 UTC le 18 février, après 35 jours en mer.
  • Après une course difficile et le célèbre passage du Cap Horn, il est maintenant temps pour eux de se reposer, se détendre et entretenir leurs bateaux.

L’Esprit d’équipe FR (85), ancien vainqueur de la Whitbread, est arrivé dans la nuit, sous la pluie, alors que le vent se renforçait avec un grain pour son arrivée à Punta del Este. Skippé par le navigateur des Sables d’Olonne, Lionel Regnier, ce voilier français possède un lien historique fort avec la Whitbread Round the World Race – connu précédemment sous le nom de 33 Export lors de la Whitbread de 1981, puis L’Esprit d’Équipe en 1985 lorsqu’il a remporté la Whitbread, et Esprit de Liberté lors de la course de 1989.

Une arrivée nocturne sous la pluie pour l’ancien vainqueur de la Whitbread, L’Esprit d’équipe FR (85) Crédit : Jacqueline Kavanagh / OGR2023

En franchissant la ligne à 07:12 UTC après 35 jours de course, il était évident que les neuf marins, récemment intronisés Cap Hornier, étaient ravis. En effet, la plupart d’entre eux étaient tellement fiers d’avoir franchi le fameux passage qu’ils arboraient leur nouvelle boucle d’oreille gauche – un hommage à la vieille tradition maritime qui veut que l’on se perce l’oreille gauche après avoir navigué vers l’est autour du Cap Horn. Ils l’ont réalisé eux-mêmes avec éclat en naviguant vers le nord, apparemment à l’aide d’un clou rouillé, d’un marteau et d’un morceau de bois…

L’équipe L’Esprit d’équipe est prête pour la fête. Crédit : Don McIntyre / OGR2023
La vieille tradition de la voile de se faire percer l’oreille gauche en naviguant vers l’est après le passage du cap Horn. Crédit : Don McIntyre / OGR2023
Ils l’ont fait eux-mêmes avec un clou rouillé, un marteau et un morceau de bois comme support. Crédit : Don McIntyre / OGR2023

Nous sommes très, très heureux d’être ici et nous avons hâte de faire la fête. L’équipage a travaillé dur depuis notre départ d’Auckland et l’étape a été exigeante, mais je suis très satisfait de ce que nous avons accompli

Lionel Regnier, skipper de L’Esprit d’équipe.

L’équipage va maintenant s’atteler à résoudre les problèmes rencontrés avec leur mât la semaine dernière, qui les avait amenés à craindre un démâtage, les forçant à naviguer prudemment le long de la côte est. Ils sont actuellement sixièmes au classement général et neuvièmes au classement IRC.

Seulement 2h46 plus tard, le magnifique yacht finlandais Galiana WithSecure FI (06) a franchi la ligne d’arrivée à 09:58 UTC. Le Swan 55 classique, le plus ancien yacht de la flotte et classé patrimoine national en Finlande, a hissé trois spinnakers de sponsors différents lors de son approche, tout en capturant l’instant avec un drone pour immortaliser le moment et satisfaire leurs partenaires. Ils ont régaté ardemment ces 35 derniers jours, se classant 7e en temps réel et 3e au classement IRC pour cette étape.

“Je suis extrêmement fier de voir l’équipe s’améliorer de plus en plus. Nous plaisantions en disant que, lorsque nous avons passé le Cap Horn, nous ressemblions à un groupe de touristes japonais avec nos appareils photo”, a déclaré Tapio. Crédit : Équipe Galiana WithSecure / OGR2023
Galiana WithSecure FI (06) graced the finish line with flying another sponsor spinnakers, another happy partners :). Credit:Jacqueline Kavanagh / OGR2023

L’ancien navigateur de la Golden Globe, le skipper Tapio Lehtinen, qui a également participé à la Whitbread 1981 à bord du Finlandia Skopbank, a, comme tous les skippers jusqu’à présent, tenu à féliciter son équipage pour son dévouement et son travail acharné.

L’équipage à bord de Galiana WithSecure, Kaisla Jacoby, maîtrisant parfaitement le surf sur les vagues pendant le coup de vent de 50-60 nœuds cette semaine. Crédit : Équipe Galiana WithSecure / OGR2023

C’était fantastique, tout s’est très bien passé. C’est un processus d’apprentissage continu qui est agréable et enrichissant pour tout le monde. Je suis très fier de voir l’équipage s’améliorer de plus en plus, étape après étape. Lorsque nous avons franchi le Cap Horn, nous plaisantions en disant que nous étions comme un groupe de touristes japonais avec nos appareils photo – nous étions tous très excités. Nous avons franchi le Cap Horn en journée, avec des conditions météorologiques idéales, de bonnes vagues et un bon surf.

Tapio Lehtinen, skipper de Galiana WithSecure.

Et juste 4 heures 30mn plus tard, le concurrent australien Outlaw AU (08) a franchi la ligne à 14:28 UTC. Le Baltic 55, qui avait déjà participé à la Whitbread 1985/86 sous les noms d’Equity and Law, arborait également son spinnaker. Il semblait en parfait état, comme s’il s’agissait d’une sortie dominicale plutôt que de plusieurs mois en mer du Sud. Il a franchi la ligne avec style, se classant provisoirement 8e au classement général et 7e au classement IRC pour l’étape 3.

L’équipe Outlaw a franchi la ligne d’arrivée pour la 3ème étape de l’#OGR2023, d’Auckland au Yacht Club Punta del Este, en tant que 8ème arrivée après 35 jours en mer. Crédit : Don McIntyre / OGR2023

L’équipage, dont les tweets et les photos nous ont tenus informés de leurs aventures en cuisine et de leurs attentions réfléchies, était manifestement ravi d’avoir enfin atteint Punta del Este et d’être accueilli par de nombreux parents et amis.

Le skipper Campbell Mackie, bien qu’ayant déjà fait deux fois le tour du monde en tant qu’équipier sur la CLIPPER RACE de Sir Robin Knox-Johnston, effectuait son premier passage du Cap Horn, un rêve qu’il caressait depuis 60 ans. Il a partagé l’expérience de l’équipage lors de ce passage légendaire.

Nous sommes tous encore un peu sonnés par le Cap Horn, il reste gravé dans nos mémoires. C’est le point culminant de toute la course, nous l’avons franchi avec des rafales de 50 nœuds avec seulement le foc hissé. C’était assez difficile pendant un moment jusqu’à ce que nous ayons passé le cap, mais c’était la manière appropriée de franchir le Cap Horn. C’était spectaculaire.

Campbell Mackie, skipper de Outlaw.
Même après avoir déjà fait le tour du monde deux fois en tant qu’équipier dans la CLIPPER RACE, c’est le premier passage du Cap Horn pour le skipper Campbell Mackie, quelque chose dont il a rêvé pendant 60 ans. Crédit : Équipe Outlaw / OGR2023

Il reste encore cinq bateaux à franchir la ligne d’arrivée à Punta del Este. White Shadow ESP (17) et le voilier français Evrika FR (07) continuent de lutter contre les vents faibles et, à plus de 250 milles de l’arrivée, devraient en finir le 20. Sterna SA (42) le 22 et Explorer AU (28) un jour plus tard – si les vents sont favorables.

Translated 9 ITL (09), contraint de se dérouter vers les îles Falkland pour réparer des fissures dans la coque, poursuit ses travaux de réparation et espère être de retour sur l’eau d’ici le 19. Ils sont déterminés à être à Punta del Este pour le départ de la course le 5 mars.

avatar

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations