UK Flag French Flag

Triana, Spirit of Helsinki et Maiden se disputent la première place dans la McIntyre OGR

L'équipe finlandaise à bord du Spirit of Helsinki espère remporter le titre convoité de Vainqueur Général IRC dans la McIntyre Ocean Globe Race. Crédit : OGR2023/Spirit of Helsinki

L’Esprit d’Équipe s’apprête à franchir la ligne d’arrivée ce soir pour se classer deuxième en Line Honours !

  • L’Esprit d’Équipe FR (85) file à 10 nœuds vers la ligne d’arrivée du Royal Yacht Squadron à Cowes, et devrait s’assurer ce soir la deuxième place de la quatrième étape de l’Ocean Globe Race. Bouleversement possible dans la catégorie IRC de cette quatrième étape ! C’est le deuxième voilier français à terminer cette étape après Pen Duick VI FR (14), qui a remporté les honneurs de la ligne le 11 avril.
  • Chaque minute, chaque mille nautique, chaque virement de bord et chaque changement de voile est désormais crucial alors que le titre de champion de l’IRC reste en jeu dans la McIntyre Ocean Globe Race. La compétition est bien trop serrée pour se prononcer déjà..
  • Triana FR (66) est sous pression pour conserver sa place de leader alors que seulement quelques heures le séparent de Spirit of Helsinki FI (71) et de Maiden UK (03) dans la lutte pour le prestigieux titre IRC.

L’Esprit d’Équipe FR (85), un ancien vainqueur de la Whitbread, navigue à 10 nœuds vers la ligne d’arrivée et devrait la franchir vers 19h00 UTC ce 13 avril, s’octroyant ainsi une deuxième place provisoire dans la LEG 4 après 216 jours en mer et un possible bouleversement pour la première place de l’IRC. Le voilier français, skippé par Lionel Regnier, a enfin démontré dans cette étape son véritable potentiel, bien qu’il n’ait pas toujours été aussi bien classé qu’espéré. Conçu par l’architecte Philippe Briand, il a été connu sous les noms de 33 Export et Esprit de Liberté et a remporté la Whitbread de 1985 après avoir participé à trois éditions de cette course.

L’Esprit d’équipe prêt à l’action sur la ligne de départ de l’étape 3, de Auckland à Punta del Este. Crédit : OGR2023/Marco Ausderau

L’équipage, qui travaille sans relâche, ne prendra aucun repos avant d’avoir franchi la ligne et nombreux sont ceux qui retiennent leur souffle pour voir s’ils parviendront à battre le temps d’arrivée du Pen Duick VI en IRC, un scénario qui n’était pas prévu à l’origine… RESTEZ À L’AFFÛT !

C’est véritablement une situation chaotique où les positions finales sont déterminées non seulement par l’effort de l’équipage mais aussi par un ensemble de performances, de conditions météorologiques, de courants et de chance. Mais c’est la nature de la course à la voile et nous sommes tous captivés par un résultat aussi disputé, dicté par la règle de l’IRC après 8 mois de compétition autour du monde !

Don McIntyre, fondateur de l’OGR.

Here is the translation of your text into French:

L’arrivée de la course McIntyre Ocean Globe ne pourrait être plus serrée ni plus intense, et elle va devenir encore plus palpitante ! Les Français, les Finlandais et l’emblématique participant britannique, Maiden UK (03), sont engagés dans une lutte épique pour le titre convoité de Vainqueur Général IRC de la McIntyre Ocean Globe Race. Célébrant le 50e anniversaire de la première course autour du monde Whitbread, rien ne pourrait mieux honorer cette course que cette finale que l’on observe dans l’Atlantique Nord, où les équipages déterminés se démènent pour prendre la première place lors de l’OGR inaugurale.

L’équipage de Maiden lutte pour chaque mille nautique. Animés par l’impatience de retrouver leurs familles et amis à Cowes, ils poussent leurs limites à chaque instant. Crédit : OGR2023/Maiden

Au moment où nous rédigeons ces lignes, le Swan 53 Triana FR (66) mène le classement général de l’IRC avec un temps prévisionnel de 180 jours et 14 heures. Skippé par Jean d’Arthuys, le voilier français n’a qu’une avance de deux heures sur les Finlandais à bord de l’ancien voilier Whitbread, Spirit of Helsinki FI (71), prévu à 180 jours et 16 heures. Maiden UK (03), avec son équipage exclusivement féminin ayant participé à la Whitbread de 1985, occupe la troisième place, seulement quatre heures derrière Spirit of Helsinki, avec un temps compensé de 180 jours, 19 heures, 58 minutes et 18 secondes. Seulement quelques heures séparent ces voiliers qui ont quitté Cowes il y a 216 jours pour cette aventure autour du monde. C’est le moment de parier sur ces pionniers de la voile rétro.

Mais l’enjeu devient captivant, car la vitesse relative sur la distance restante devient le facteur clé pour déterminer les classements. Spirit of Helsinki et Maiden devraient franchir la ligne d’arrivée du Royal Yacht Squadron à Cowes dans les prochains jours, leur permettant ainsi d’obtenir un classement provisoire en IRC. Triana, ayant été ralentie par des zones de calmes successives, a encore plus de 1200 milles à parcourir. Pour conserver sa première place, Triana devra naviguer plus rapidement que Spirit of Helsinki et Maiden sur cette distance. Pour l’instant, la situation n’est pas très avantageuse pour Triana, mais en voile, tout est possible — le rating IRC favorable de Triana pourrait s’avérer décisif.

Spirit of Helsinki prend soin de laver ses voiles, s’assurant qu’elles soient parfaites pour leur arrivée triomphale à Cowes.Crédit : OGR2023/Spirit of Helsinki

Malgré les défis, l’équipage de Triana tente de rester positif. “Nous sommes passés devant Santa Maria (Açores) hier et nous y sommes encore ce matin. Trois d’entre nous ont nettoyé la coque. Nous gardons le moral malgré les difficultés”, a tweeté l’équipage de Triana.

Lors de la revue des photos à bord des équipes la semaine dernière, vous pouvez voir l’image de trois membres d’équipage du Triana qui s’équipent pour entrer dans l’eau afin de nettoyer la coque.

Il y a deux jours, il semblait que le légendaire Pen Duick VI FR (14) pouvait remporter le titre IRC, mais il a récemment glissé à la quatrième place du classement général IRC, démontrant à quel point les classements peuvent changer rapidement.

Triana, victorieuse en IRC lors de l’étape 3 Le Cap à Punta del Este, avait débuté l’étape 4 avec une avance de près de sept jours au classement général IRC, nombreux étaient ceux qui pensaient à une victoire incontestée. Cependant, l’étape 4 a été un véritable cauchemar pour ce voilier français et son équipage, avec des vents irréguliers qui les ont poursuivis depuis le départ. Ils ont également signalé un manque de nourriture, survivant grâce à un régime de soupe et de poissons volants.

L’équipage de Triana affiche un sourire, malgré la conscience que chaque zone de calme éloigne un peu plus leur rêve de remporter l’IRC. Crédit : OGR2023/Triana/Margault Demasles

“Premier jour avant l’arrivée, bientôt en Manche. Nous avons du vent et sommes sous spi, toujours en lice pour la première place IRC”, a tweeté l’équipage de l’Esprit d’Equipe FR (85).


NOTE – Tous les résultats sont provisoires et ne deviennent officiels qu’après les contrôles de conformité, la signature des déclarations par le skipper et l’équipage, et le respect des obligations du réglement de course. C’est à ce moment qu’une CARTE BLEUE est émise et que les résultats deviennent officiels.

Informations sur l’arrivée de l’OGR

Ligne d’arrivée :
Royal Yacht Squadron, Cowes, Royaume-Uni
Accostage :
Après avoir franchi la ligne d’arrivée, les voiliers seront amarrés à Trinity Landing, situé à West Cowes. Ils resteront à quai pendant 48 heures.

avatar

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations