UK Flag French Flag

L’Esprit d’Équipe décroche la deuxième place dans la McIntyre Ocean Globe

L'équipe L'Esprit d'équipe exprime sa gratitude envers la famille et les amis pour leur soutien indéfectible tout au long de la campagne. Crédit : Don McIntyre / OGR2023

Premier bateau français à avoir gagné une Whitbread, L’Esprit d’Équipe s’est emparé de la deuxième place de la McIntyre Ocean Globe, manquant de justesse la première place en IRC de l’étape 4 face à Pen Duick VI, pour seulement 1 heure et 54 minutes.

  • Le 13 avril à 20h27 UTC, L’Esprit d’Équipe FR (85), ancien vainqueur de la Whitbread, a franchi la ligne d’arrivée du Royal Yacht Squadron à Cowes après 39 jours en mer et 6768 milles nautiques parcourus, remportant ainsi la deuxième place de l’étape 4. C’est le deuxième voilier français à franchir la ligne en 48 heures !
  • Le champion de la Whitbread 1985 a failli ravir la première place en IRC à son compatriote français, Pen Duick VI FR (14).
  • Le skipper Lionel Regnier et son équipage ont été chaleureusement accueillis par leurs familles et amis, visiblement heureux de retrouver L’Esprit d’Équipe, qui a lutté sans relâche pour mener la course dans cette 4ème étape.

Le bateau sablais L’Esprit d’Équipe FR (85), ancien vainqueur de la Whitbread, a terminé deuxième de l’étape 4 de la McIntyre Ocean Globe Race. Il a franchi la ligne du Royal Yacht Squadron à Cowes à 20h27 UTC après 39 jours de course entre Punta del Este, Uruguay, et le Royaume-Uni.

Conçu par l’architecte Philippe Briand, L’Esprit d’équipe, anciennement connu sous les noms de 33 Export et Esprit de Liberté, a participé à trois courses Whitbread, remportant l’édition de 1985. Crédit : Aïda Valceanu / OGR2023

Lionel Regnier et ses sept équipiers se sont battus jusqu’au dernier mille, espérant ravir la première place en IRC de l’étape 4 à Pen Duick VI FR (14), qui avait franchi la ligne deux jours auparavant. Malheureusement, ils ont manqué le titre IRC tant convoité pour seulement 1 heure et 54 minutes, se classant désormais deuxième dans le classement provisoire pour cette étape.

Rayonnant, Lionel a partagé ses sentiments :

Oh oui, je suis épuisé mais extrêmement heureux d’être ici. Ce fut un projet de longue haleine, mais nous avons accompli tout ce que nous souhaitions. L’équipe a travaillé d’arrache-pied pour obtenir ce résultat. Je pense que demain, je réaliserai pleinement ce que nous avons accompli.

LIONEL REGNIER, SKIPPER DE TEAM SPIRIT.
“Nous avons accompli tout ce que nous souhaitions. L’équipage a travaillé si dur pour atteindre ce résultat. Je pense que demain, je réaliserai tout cela pour de vrai.” – Lionel Regnier, skipper de L’Esprit d’équipe. Crédit : Tim Bishop/PPL

Le second du capitaine, Pierre-Yves Cavan, a exprimé sa fierté :

Nous sommes tous extrêmement fiers. Atteindre la deuxième place sur cette dernière étape, où tout était à jouer, nous a poussés à donner le maximum du début à la fin. Ce fut l’étape parfaite. Ce bateau a déjà remporté la quatrième étape de la Whitbread en 1985 avec Lionel Péan, et nous avons voulu honorer cela. Être deuxième est déjà une grande réussite.

Pierre-Yves, LE PREMIER LIEUTENANT DE L’ESPRIT D’ÉQUIPE, qui a admis que c’était peut-être sa dernière course.

Mathias Lestienne, 22 ans, était ravi de réaliser son rêve de faire le tour du monde à la voile :

Je ne réalise pas encore tout à fait ce que j’ai accompli. Le voyage a été très long, rempli d’émotions et de moments de réflexion. Personnellement, je pense avoir beaucoup mûri. J’ai appris à vivre sans téléphone et à gérer l’ennui. Au lieu de rester scotché à mon portable, nous avons passé du temps à lire et à discuter, ce qui a été très enrichissant pour moi

MATHIAS LESTIENNE, CREW OF TEAM SPIRIT.
Regardez l’interview complète sur notre chaîne YouTube.

Durant cette étape de l’OGR, L’Esprit d’Équipe a démontré son potentiel après des débuts difficiles dans les étapes précédentes. Parti de Punta del Este le 5 mars, il a rapidement pris la tête de la flotte malgré des vents capricieux, mais a perdu des milles dans la dernière semaine, cédant la tête de la course à Pen Duick VI.

Tout n’a pas toujours été aussi bien pour L’Esprit d’Équipe : il a terminé 6ème au Cap et 9ème en IRC lors de l’étape 1, 5ème en ligne et 9ème en IRC de l’étape 2 après avoir reçu une pénalité de 12 heures pour ne pas avoir laissé un waypoint à tribord dans les mers du Sud. Après une défaillance du gréement au cap Horn lors de l’étape 3, l’équipage a dû naviguer prudemment vers Punta del Este, finissant 8ème en IRC et 5ème en temps réél. L’étape 4 a été sans aucun doute sa plus réussie.

L’équipage de L’Esprit d’équipe porte fièrement de nouveaux t-shirts à slogans. Crédit : Don McIntyre / OGR2023

Originaire et sponsorisé par la ville des Sables-d’Olonne dans l’ouest de la France, ce voilier élégant a participé à la Whitbread 1981 sous le nom de 33 Export. Après avoir démâté dans l’océan Indien, il avait abandonné la course. Skippé par Lionel Péan, il a remporté la Whitbread de 1985, marquant l’histoire de la voile aux côtés de noms de légende. Il a également remporté le titre dans sa categorie pendant la Whitbread de 1989 skippé alors par Patrick Tabarly.

CE BATEAU EMBLÉMATIQUE EST MAINTENANT À VENDRE À TOUTE PERSONNE SOUHAITANT PARTICIPER A L’OCÉAN GLOBE DE 2027.

Informations sur l’arrivée de l’OGR

Ligne d’arrivée :
Royal Yacht Squadron, Cowes, Royaume-Uni
Accostage :
Après avoir franchi la ligne d’arrivée, les voiliers seront amarrés à Trinity Landing, situé à West Cowes. Ils resteront à quai pendant 48 heures.

avatar

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations