UK Flag French Flag

Fin de la Troisième Étape de la McIntyre Ocean Globe Race

Souriant toujours, malgré de nombreux tangons de spinnaker cassés. Crédit : OGR2023/Jacqueline Kavanagh

Sterna et Explorer concluent la troisième étape de l’OGR McIntyre
La course contre la montre de Translated 9 vers Punta del Este

  • À 09h16 UTC, le Swan 53 sud-africain SA (42) a franchi la ligne d’arrivée au Yacht Club de Punta del Este après 42 jours en mer.
  • Explorer a franchi la ligne d’arrivée 4 heures plus tard, à 13h14 UTC.
  • Translated 9 ITL (09) lutte contre le temps pour arriver à Punta del Este avant le départ de la quatrième étape, prévue le 5 mars.
  • Les équipages profitent du carnaval et célèbrent jusque tard dans la nuit, avant de se lever tôt pour procéder à l’entretien des bateaux.

Arrivée des deux derniers voiliers de la troisième étape de la McIntyre Ocean Globe Race ! Alors que l’aube se levait sous un ciel gris et nuageux, le Sterna SA (42), un Swan 53 sud-africain, a franchi la ligne d’arrivée au Yacht Club de Punta del Este à 09:16 UTC le 24 février. Les huit membres d’équipage à bord de ce qui est l’un des plus petits voiliers de la flotte (avec le Triana, leader de l’IRC) étaient visiblement heureux d’avoir achevé cette fameuse étape du Cap Horn, Ebru Yaral, le navigateur turc, ayant franchi la ligne sans difficulté sous un vent de 15 nœuds.

Célébration à Punta del Este pour Sterna après 42 jours en mer ! Crédit : OGR2023/Jacqueline Kavanagh

Après 42 jours en mer, sous la direction de Jeremy Bagshaw, ancien concurrent de la Golden Globe Race, le Swan 53 fut le premier des deux Swan à arriver, suivi quatre heures plus tard par l’Explorer AU (28), un Swan 57 skippé par Mark Sinclair, alias Captain Coconut, un autre vétéran de la GGR.

Entre les tangons de spinnaker cassés, des conditions difficiles après le Cap Horn et des périodes sans vent qui les ont laissés immobilisés dans le brouillard pendant des jours, Sterna a ralenti mais termine à la 11e place au classement IRC et en temps réel. Néanmoins, l’équipage a gagné l’admiration du plus grand nombre pour sa détermination et son travail acharné, démontrés par son retour rapide à Auckland, permettant la reprise de l’étape 3 seulement six jours après son arrivée du Cap et l’exécution d’une multitude de travaux de maintenance.

Même s’ils n’ont pas franchi la ligne dans leurs couleurs sud-africaines habituelles, le second Melissa Du Toit et Aurora ont vite changé de tenue pour les célébrations suivant leur arrivée. Crédit : OGR2023/Jacqueline Kavanagh

Ce fut incroyable. Le Pacifique était très calme, sans aucune alerte météo. Malheureusement, nous avons passé le Cap Horn à minuit, puis le vent a faibli jusqu’à il y a 24 heures. L’ambiance à bord est fantastique, l’équipage est formidable, probablement les personnes les plus agréables avec lesquelles j’ai navigué.

Jeremy Bagshaw, skipper de Sterna.

Comparant la Golden Globe à l’OGR, Jeremy apprécie la solitude de la GGR mais aussi la dynamique, les rires et l’enthousiasme au cours de l’OGR, sans oublier l’avantage d’avoir d’autres personnes pour s’occuper des tâches difficiles. Bien qu’il ait grandement apprécié l’expérience, Jeremy décline fermement l’invitation pour l’OGR 2027.

4 heures plus tard, Explorer franchit la ligne.

Regardez le Team Explorer #OGR2023 Arrivée finale de l’étape 3 à VNR, vidéo de Rob Havill.

Quatre heures après, c’était au tour de l’Explorer de franchir la ligne. L’équipe australienne, retardée de deux jours à Auckland en raison de problèmes de moteur, a dû rattraper son retard tout au long de l’étape. Comme le Sterna, ils n’ont pas profité des vents d’ouest exceptionnellement favorables qu’a connus la flotte de tête et ont eu du mal à progresser rapidement. Ils ont également vécu un moment dramatique en perdant leur barre à deux reprises près du Cap Horn, mais ont réussi à effectuer les réparations juste à temps pour un passage parfait autour du célèbre rocher.

Malgré les nombreux défis, leur sens de l’humour est resté intact, contrairement à leur drisse d’artimon qui s’est rompue juste avant le Cap Horn.

Laissez la jeunesse s’en charger : l’équipe Explorer confie à Stefano Caiafa la tâche de sabrer le champagne. Crédit : Don McIntyre / OGR2023

“Le final parfait pour notre aventure autour du Cap Horn nous rend très fiers de terminer l’étape 3 en première place de la classe Explorateur. Un résultat superbe !” a tweeté l’Explorer quelques heures avant son arrivée.

L’arrivée de l’Explorer était particulièrement spéciale pour Stefano Caiafa, 20 ans, le régional de l’étape. Explorer sponsorise un jeune marin de chaque port visité pour joindre l’équipage. Stefano, champion de club ILKA et membre du Yacht Club Punta del Este, était ravi de naviguer à bord. Accueilli par sa famille et ses amis, Stefano est naturellement très fier de cet accomplissement marquant de sa vie. Sa sœur, également championne d’ILKA, a navigué au large dans une houle de 2,5 m pour rencontrer l’Explorer et l’escorter jusqu’à l’arrivée.

La sœur de Stefano, également championne ILKA SAILOR, a navigué au large dans des houles de 2,5 m à bord de son ILKA pour rencontrer l’Explorer et les escorter jusqu’à l’arrivée. Crédit : Rob Havill / OGR2023

C’était une expérience incroyable de faire face à toutes les situations et de naviguer aussi vite que possible. Le moment le plus intimidant a été de barrer le bateau dans des vents de 27 nœuds et une mer de 5 mètres, redoutant que le spi asymétrique n’éclate. J’aimerais beaucoup participer à l’OGR 2027 avec une entrée uruguayenne, car c’était vraiment génial. Peut-être que je pourrais rassembler tous les marins du club ILKA pour faire partie de l’équipage.

Stefano Caiafa, de Punta del Este, membre de l’équipage de l’Explorer.
Stefano a franchi le Cap Horn et a fièrement hissé la bannière du Yacht Club de Punta del Este. Crédit : OGR2023/Explorer.

Pendant ce temps, Translated 9 ILT (09), qui n’est pas classé pour l’étape 3 de l’OGR, progresse bien vers Punta del Este après son départ des îles Malouines le vendredi matin, avec une arrivée prévue le 28 février. Le Swan 65 doit être au port pendant quatre jours avant le départ de l’étape 4, le 5 mars, pour respecter l’avis de course de l’OGR.

Translated 9 ILT (09) a quitté les îles Falkland vendredi matin avec une arrivée prévue le 28 février à Punta del Este. Crédit : Translated 9

Je suis très fier du travail accompli par l’équipage pour réparer le bateau en si peu de temps. Ils naviguent maintenant vers Punta, mais nous sommes naturellement inquiets car nous vérifions la qualité des réparations et testons le bateau. C’est à ce moment-là que nous saurons si nous pouvons participer à l’étape 4. Nous sommes satisfaits des réparations mais nous devons vérifier la sécurité. Nous effectuons également ces réparations importantes et ces contrôles de sécurité pour une autre raisond’importance : ma femme Isabelle sera à bord

a plaisanté Marco Trombetti, co-skipper de Translated 9.

Les travaux de maintenance se poursuivent sur les pontons de Punta Del Este sous un soleil implacable et une invasion soudaine de moustiques ! Triana a rapporté un résultat positif de l’inspection de son gouvernail après avoir été sorti de l’eau et retournera à la marina dans les prochains jours. L’équipage de Galiana WithSecure s’est occupé des winchs et White Shadow et Evrika ont effectué leur grand nettoyage.

Le travail ne s’arrête jamais pour maintenir votre bateau aussi brillant que le Galiana. Crédit photo : OGR2023/Jacqueline Kavanagh

Le skipper de White Shadow, Jean-Christophe Petit, est heureux d’annoncer que les pièces nécessaires à la réparation de son étai sont en route depuis l’Espagne.

L’équipe à terre a collaboré avec un gréeur à Barcelone qui a pris les mesures exactes nécessaires. Jeudi soir, l’étai a été expédié et la sœur d’un membre de l’équipage vient ici avec l’étai dans ses bagages. L’agent des douanes nous attend et nous aurons le nouvel étai d’ici le week-end.

Un JC très satisfait, skipper du White Shadow.
Vie quotidienne animée pour les navigateurs de #OGR2023 à la marina du Yacht Club Punta del Este, qui a déjà accueilli de nombreuses courses Whitbread aux mêmes emplacements ! Crédit : Jacqueline Kavanagh / OGR2023

Punta del Este a revêtu son costume étincelant avec non pas un, mais deux carnavals cette semaine ! En regardant attentivement, vous pourriez même apercevoir quelques membres de l’équipage parés de leurs plumes !

Une semaine chargée d’événements sociaux et de contrôles de sécurité est prévue, y compris une séance de questions-réponses pour les membres du Yacht Club Punta del Este le 26 février et la fête d’arrivée de l’équipage le 27 février.

La course reprend le 5 mars, de Punta del Este à Cowes, au Royaume-Uni. L’ETA pour la flotte est entre le 11 et le 26 avril.

avatar

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations