UK Flag French Flag

Jour 93

Par Brian Hancock

Tout se passe à Auckland, la ville des voiles comme on l’appelle. Je reviendrai sur cette partie, mais d’abord, Maiden sera bientôt à quai, dans le bon sens du terme. La formidable équipe de navigatrices n’est qu’à 23 milles du Viaduct Basin où de nombreux marins légendaires se sont amarrés à la fin d’une longue et rude traversée de l’océan Austral. Elles arrivent à 8,4 nœuds et profitent de ce vent de sud-ouest qui a permis à Translated 9, Pen Duick VI et Spirit of Helsinki de franchir la ligne d’arrivée. Des arrivées spectaculaires. C’est une très belle course. Sérieusement. C’est vraiment une course géniale.

En regardant en arrière, je n’aime pas vraiment regarder en arrière mais nous devons le faire. Triana et L’Esprit d’équipe se dirigent vers le cap Reinga. Je suppose qu’ils le font parce que les photos du bord montrent une forte (raide – puis-je encore utiliser ce mot ?) brise de l’arrière. C’est le pompon, comme on peut en parler au bar du Royal New Zealand Yacht Squadron. Un superbe yacht club d’ailleurs. De nombreux plans y ont été échafaudés pour gagner des courses de voiliers dans le monde entier, y compris la Whitbread, la Volvo Ocean Race et la plus importante, la Coupe de l’America. Il doit y avoir quelque chose dans l’eau, ils ont gagné la plupart d’entre elles.

White Shadow navigue dans la mer de Tasmanie avec un vent de nord assez fort qui mouille probablement l’équipage sur le pont et empêche ceux qui sont sous le pont de dormir car les vagues frappent la coque. Oui, n’oublions pas ceux qui sont en bas et qui ne sont pas sous surveillance. C’est aussi bruyant qu’un camion de pompiers se dirigeant vers un incendie de 5 feux un vendredi soir. Lorsque j’ai participé à ces courses, à l’époque de la machine à remonter le temps, le Walkman venait d’être inventé et nous pouvions étouffer une partie du bruit. M. Bose et ses écouteurs à réduction de bruit n’existaient pas encore, mais ils nous auraient aidés. On s’y habitue. C’est un peu comme dormir à côté de son ex-femme qui ronfle beaucoup, mais en multipliant par 10.

Pendant ce temps, Triana, emmené par le puissant Jean d’Arthuys (pourquoi les noms français sont-ils si difficiles à prononcer ? Ce n’est pas comme si leurs parents ne pouvaient pas s’appeler les Jones ou les Smith – c’est une blague). J’ai oublié ce que je disais. Ah oui, Triana et L’Esprit d’équipe sont dans une course serrée pour savoir qui sera le premier à contourner ce magnifique phare à la pointe nord de la Nouvelle-Zélande. Le vent va mollir un peu pour les aider à passer le cap en toute sécurité. Attention aux rochers et au banc de sable qui se déplace. Je suis sûr qu’ils ont hâte d’arriver à Auckland, mais il vaut mieux arriver en un seul morceau.

Je ne suis pas à Auckland, mais je parie que les trois (certains) – ne me tirez pas dessus. Les trois premiers bateaux sont en train d’étendre leur équipement de protection contre les intempéries, de laver le bateau et peut-être, juste peut-être, de savourer un verre d’eau fraîche. Cela fait partie de l’aventure, et l’aventure est l’essence même de la vie ; enfin, cela et une bonne bouteille de Whitehaven Sauvignon Blanc. La Nouvelle-Zélande n’a peut-être pas des vins aussi bons que ceux de l’Afrique du Sud (désolé pour mes amis kiwis, mais c’est ainsi). Mais un marin assoiffé reste un marin assoiffé et je le sais d’expérience. La bière Whitbread, à l’époque, c’était du vrai plonk. Mais je m’égare – désolé.

Sterna et Explorer profitent d’un fort vent du nord et avancent à bonne vitesse. Je sais avec certitude qu’ils ont envoyé leurs lettres au Père Noël et je sais aussi avec certitude que le Père Noël les a lues (lui et moi sommes meilleurs amis) et que le Père Noël les trouvera quand il en aura besoin.

Prenez soin de tous les marins qui participent à la merveilleuse course McIntyre Ocean Globe Race, soyez prudents et n’oubliez pas que vous avez signé pour cela, alors amusez-vous bien. J’ai failli oublier qu’Auckland est surnommée la ville des voiles parce que de nombreux yachts s’y arrêtent. C’est tellement beau.

P.s. Maiden a franchi la ligne d’arrivée comme une bête avec un os. Félicitations. Vous méritez tous une douche chaude et une canette de Red Bull bien froide.

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations