UK Flag French Flag

Jour 59

Par Brian Hancock

Pen Duick VI met la pédale au plancher et a enlevé le frein à main. Ils sont dans un bon sillon et s’élancent à la recherche de plus de vent. Marie Tabarly a le sang de son père dans les veines et utilise ce jus pour prendre de l’avance sur la deuxième étape de la course du McIntyre Ocean Globe. Un fort vent de sud-ouest l’aide, et pour l’instant je ne vois rien d’autre que de bons moments à venir, à la fois pour Marie et son équipage, mais aussi pour Translated 9 qui est en tête de la classe Flyer et Triana qui est en tête de la classe Aventure. Jusqu’à présent, tout va bien. Et sans vouloir être trop précis, quelque chose a dû énerver Mme Tabarly parce qu’elle s’acharne sur son bateau. J’espère que son beau bateau saura gérer son humeur et les conditions. C’est une blague, soit dit en passant. Je sais qu’ils sont prêts à en découdre.

Les hors-la-loi sur Outlaw semblent avoir un vent correct, même s’il est un peu moins fort que celui que connaît le reste de la flotte, mais les choses changent vite dans cette partie du monde. Très vite. Il y a des grains qui arrivent et qui sont comme votre grand-mère un dimanche après-midi après quelques verres de vin (j’aimais mes deux grands-mères. Je n’ai jamais rencontré ou connu mes grands-pères. Je pense qu’ils n’en avaient qu’un et qu’ils ont pris la route), mais je m’éloigne du sujet (TDAH). C’est un peu comme les courses de voiliers. On tente sa chance, et bien me voilà et je suis heureux.

Maiden semble avoir trouvé une bonne brise et a atteint une nouvelle vitesse de pointe de 20,6 nœuds avec son docteur Kate à la barre. Je pensais que les médecins étaient censés être prudents en général, mais je crois que je me trompais. Allez Maiden, c’est la meilleure façon d’avaler les milles et de gagner une course.

Il y a une belle course en milieu de flotte que nous oublions souvent (et j’en suis désolé) entre Galiana WithSecure, Outlaw et Erika. Seulement 25 milles les séparent. Et ils sont tous dans un bon vent et se contentent de faire leur travail.

Neptune est arrivé à Port Elizabeth et va régler ses problèmes de gouvernail et, je l’espère, repartir bientôt (je croise les doigts) tandis que les Sud-Africains de Sterna sont en train de se balader juste au sud du Cap des Aiguilles après un départ retardé du Cap. Je pense qu’ils sont restés en retrait pour profiter des festivités de la Coupe du Monde de Rugby (Ok, c’est ma dernière référence au rugby – mais c’était une grande victoire pour l’Afrique du Sud).

Je ne vois pas trop de nids de poule sur le chemin du reste de la flotte. Galiana WithSecure et Outlaw sont, à mon avis qui vaut moins qu’un sandwich au fromage moisi par une chaude après-midi, bien préparés pour une bonne course, mais ils doivent être trempés par ce vent du sud qui souffle directement de l’Antarctique. C’est amusant, et j’écris ces lignes dans un Massachusetts très froid, mais au moins je suis au sec et au chaud.

Mise à jour du suivi quotidien de Don

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations