UK Flag French Flag

Jour 50

Par Brian Hancock

C’était une photo finale dans la ville du Cap, digne d’une photo. Je sais que je l’ai déjà dit, mais comment faire pour que la pleine lune se couche juste au moment où le soleil se lève ? La McIntyre Ocean Globe Race a soit de bonnes relations, soit un gros budget (blague) pour y parvenir. Le voilier français Evrika, skippé par Dominique Dubois, est entré en trombe dans cette belle ville qu’est Le Cap. Il faut un peu d’organisation pour réaliser un tel exploit, mais c’était un spectacle spectaculaire et bienvenue dans la ville mère. Des piña coladas vous attendent. Mais prenez d’abord une douche.

Les Saffa de Sterna sont arrivés juste à temps pour ramasser les canettes de bière jetées après le match (désolé pour ceux qui pensent que j’ai fait trop de références au rugby dans une mise à jour sur la voile), mais les Sud-Africains ont gagné et, d’après mes amis sud-africains, certaines fêtes se sont prolongées jusque tard dans la nuit, et, euh, jusque tard dans la journée.

Toujours sur le parcours, il y a deux bateaux qui avancent du mieux qu’ils peuvent : mes bons amis sur Godspeed à une vitesse très respectable de 5,6 nœuds avec le vent sur leur travers bâbord et Explorer à une vitesse encore plus respectable de 6,1 nœuds, mais les deux bateaux ont des conditions météorologiques délicates devant eux. N’oubliez pas que les concurrents de la McIntyre Ocean Globe Race ne reçoivent pas les mêmes informations météorologiques que nous, qui surveillons le tracker (route) Yellow Brick. Ils arriveront tous les deux au Cap, où ils seront accueillis en héros dans peu de temps.

Qu’y a-t-il d’autre à dire ? Oh, il y a une chose. La première étape de cette grande aventure a été à la hauteur de nos espérances. Il faut des défis pour que ce soit une aventure, de l’Atlantique Nord qui a offert une météo funky (un autre terme nautique), en laissant ce vieux monsieur (le roi Neptune) monter à bord, à l’Atlantique Sud qui a également offert une météo étrange, sans oublier la météo autour du Cap, dont tout le monde devine ce qu’elle va donner. Tous nos vœux de réussite à Explorer et à Godspeed, qui arriveront au Cap à temps pour profiter de tout ce que cette belle ville a à offrir.

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations