UK Flag French Flag

Jour 157

Par Brian Hancock

Je me sens obligé de dire la vérité à tous ceux qui lisent mes bêtises quotidiennes. Ce n’est pas moi qui l’écris. J’ai cette petite application géniale appelée Chatbox AI et si je lui donne quelques éléments à travailler, elle écrit les mises à jour pour moi. En fait, Chatbox AI a un certain sens de l’humour et un petit côté coquin, si vous voyez ce que je veux dire, alors je dois censurer certaines choses, mais bon, je m’éloigne du sujet.

J’espère que vous regardez tous le Yellow Brick Road Tracker. Il y a une sacrée course entre Spirit of Helsinki et les demoiselles sur Maiden. Aux dernières nouvelles, seuls deux milles les séparent. Pouvez-vous imaginer qu’après 6 000 milles, seuls deux milles les séparent ? SOH est actuellement en tête avec un peu moins de 70 milles à parcourir jusqu’à ce que la magnifique ligne d’horizon de Punta del Este émerge de l’océan. Les vents contraires sont modérés et la vie à bord devrait être agréable, pas comme dans un Club Med où l’on peut manger et boire à volonté, mais mieux que le reste d’entre nous qui sommes encore en train de pelleter de la neige.

Voici ce qu’il faut savoir sur les courses de voiliers. La plupart des marins le savent. Si vous prenez de l’avance, restez entre vos concurrents et la ligne d’arrivée. Si vous vous placez là comme un âne dans une partie de ping-pong, ils ne pourront pas vous dépasser. C’est exactement ce que fait Spirit of Helsinki. Les deux bateaux ont viré à bâbord et les Finlandais sont en train de frapper fort sur les vierges (désolé Tracy). Mais comme j’ai encore 50 dollars sur les maidens, je vote pour eux, mais on ne sait jamais. Les petites bêtes de Neptune pourraient se glisser là-dedans. Tout dépend du vent à mesure que l’on se rapproche de la côte. Vous voyez, la voile est un jeu délicat, et c’est pour cela que nous l’aimons tant.

Dans une nouvelle encore plus importante, les explorateurs de l’Explorer ont le cap, c’est-à-dire le cap Horn, dans leur rétroviseur et se dirigent vers le détroit de Le Maire. Un très bon vent d’ouest leur donne un bon coup de fouet (désolé encore une fois) et ils vont bientôt s’asseoir pour manger des hamburgers et des hot-dogs. Permettez-moi de changer cela. Peut-être un steak arrosé d’une sauce chimichurri, ou du poisson, ou des légumes. Cela va avec tout et c’est tellement délicieux.

Je sais que tout cela n’est qu’amusement et jeux, mais pensons un instant à Translated 9, qui vient d’être dépassé par les marins flip flop de Sterna et qui sera bientôt dépassé par Explorer. Ils doivent ressentir la pression. Ils devraient être à Punte, allongés sur la plage en slip de bain. C’est ça la course de voiliers.

Comme l’a dit un jour mon ami Bob Dylan : “J’ai dîné avec des rois, on m’a offert des ailes et je n’ai jamais été très impressionné”. Je pense que je ressens la même chose (je n’ai dîné qu’avec quelques rois), mais une bataille jusqu’à la ligne d’arrivée en Uruguay entre Pen Duick VI et Translated 9 aurait été assez impressionnante.

Mise à jour quotidienne de Don

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations