UK Flag French Flag

Jour 153

Par Brian Hancock

La colle se décolle pour la plupart des concurrents de la McIntyre Ocean Globe Race. A l’exception des Sud-Africains en tongs sur Sterna et des explorateurs sur Explorer. Ils sont toujours en route vers le grand tournant. Il semble qu’ils vont avoir un bon vent dans le dos et c’est tant mieux pour eux. Ils le méritent et, au fait, Godspeed me manque. C’était un groupe sympa, mais je m’éloigne du sujet. Sterna et Explorer arrivent à bon port (désolé Tracy) et il y a une bonne brise et une bonne navigation, croisons tous les doigts pour que la traversée soit belle et facile. Ils le méritent plus que tous les autres bateaux.

En parlant des autres bateaux, ils progressent bien le long de la côte argentine (à l’exception de Translated 9 – je me sens si mal pour eux). Ils étaient en train de botter des fesses, jusqu’à ce qu’ils ne le fassent plus. C’est ça la course de voiliers.

Il y a de petites poches de chatte qui leur arrivent (désolé, je n’utilise jamais le mot chatte, mais je viens de le faire, d’où mes excuses), mais il y a un petit bas sournois qui vient gâcher leur dîner du dimanche. J’ai obtenu une copie du menu sur Pen Duick VI. Foie gras, steak à point saignant avec sauce au raifort, et un peu (et je dis bien un peu car la grande Marie Tabarly n’en permettrait pas beaucoup) d’un bon Bourgueil qui est habituellement servi le troisième jeudi de novembre, mais un raisin est un raisin et ils n’ont aucune idée de la saison à laquelle ils se trouvent lorsqu’ils courent à travers le monde. Nous sommes tous désorientés.

Revenons à mon histoire… Vous avez peut-être remarqué que j’ai fait quelques conneries dans ma vie, mais celle-ci en est une bonne. La première course autour du monde que j’ai faite s’est arrêtée à Mar del Plata en Argentine. J’aime ce pays et j’aime ses habitants. Nous avons été invités à un dîner de luxe sur un cuirassé de luxe. Je n’ai jamais aimé ces deux mots mis ensemble : bataille et navire. Ne peut-on pas simplement les appeler des voiliers avec de gros moteurs ? Sur le chemin du dîner, je me suis arrêté sur la tombe d’Evita Peron. Ce n’est pas vraiment une tombe. C’est plutôt un mausolée. Elle y était enfermée comme un prisonnier piégé dans un trou en surface, mais je m’éloigne du sujet. Comme d’habitude.

Nous avons bu toutes sortes de bonnes boissons et mangé de la bonne nourriture, et nous avons côtoyé des gradés de l’armée, qui étaient tous très gentils. Peut-être pas moi ; je pense que j’étais ivre, mais nous étions loin de nous douter qu’ils n’attendaient que notre départ, et littéralement, un jour après notre départ pour l’étape suivante de la course vers l’Angleterre, ils ont envahi les îles Malouines (Islas Malvinas). Les bougres le savaient, même en buvant du bon vin et probablement un martini ou deux. Oui, c’est une histoire vraie et c’est ainsi que la vie se déroule. Quoi qu’il en soit, nous étions là, une bande d’idiots au visage pâle côtoyant la crème des militaires argentins. Au fait, c’est une parenthèse, j’utilise trop souvent le mot “digression”, mais je m’écarte du sujet. Sur le chemin du retour, je suis retourné sur la tombe d’Eva Peyron. J’ai dû escalader la clôture et c’était un peu effrayant, mais comme je suis moi, j’ai adoré.

Comme je l’ai peut-être déjà dit, la vie se présente sous la forme de petits paquets magnifiques que l’on ouvre quand on le peut.

Désolé, c’est le dimanche du Superbowl et j’ai peut-être déjà bu ce punch au rhum. Pour ce qui est de l’avenir, il y a une brise amusante et juste qui vient de l’arrière pour Pun Duick VI. Et par “agréable et équitable”, je veux dire “agréable et équitable”. Le vent se réchauffe. Il y a l’odeur d’un asado venant de la côte argentine, peut-être un soupçon de Courvoisier comme remontant et bientôt ils seront dans la belle ville de Punte del Este. Comme le chantait mon grand ami Chris de Burgh, “Là où coulent les eaux paisibles”. Espérons que la flotte du McOGR connaîtra des eaux paisibles et que Sterna et Explorer arriveront à bon port.

Mise à jour quotidienne de Don

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations