UK Flag French Flag

Jour 132

Par Brian Hancock

L’Esprit d’Equipe, il faut aimer cette équipe, elle fume, à la française, et je ne généralise pas car beaucoup de Français fument, mais elle fume à près de 9 nœuds. “C’est une bonne chose”, comme disait mon père après que j’ai rangé ma chambre quand j’étais adolescent. Ils se sont accrochés à cette brise d’ouest et ont trouvé une terre pavée d’or.

Il en va de même pour Triana et Neptune. Comme je l’ai déjà dit, il faut aller vers le sud ; c’est là que commence la grande aventure et il semble qu’ils vont se procurer le hula hoop. Vous vous souvenez ? Pour l’instant, selon le YB Tracker, ils sont en train de remonter (terme nautique) avec Neptune en tête de la classe Flyer et Triana en tête de la classe Adventure. Ils ont réservé un billet pour le train express et l’empruntent à la manière du Cap Horn. C’est amusant de les voir se défouler. Je dois faire attention, car FacePlant bloque les gens lorsque j’utilise le mot ” cul “, alors si vous ne voyez pas mes mises à jour, vous saurez que j’ai été envoyé au sous-sol. Mais bon, je m’éloigne du sujet.

La flotte est encore en train de s’installer dans une longue étape entre Auckland et Punte del Este et croyez-moi, lorsqu’ils arriveront là-bas, ils dégusteront l’un des meilleurs bœufs du monde, ou une salade, au choix.

L’arrivée à Punte del Este est une affaire délicate. C’est ce que mon avocat m’a dit un jour. Une affaire délicate en ce sens qu’il va y avoir un changement de vent vers le nord. Cela peut être amusant si vous essayez de vous diriger vers le sud, mais lorsque vous êtes sur une voie dure et rapide vers le Cap Horn (et j’aurai une histoire drôle à ce sujet plus tard, après mon anniversaire qui approche et si vous m’offrez une Ferrari, j’aime la jaune. Don a pris la dernière rouge….🙂 Quoi qu’il en soit (TDAH). Ce que je veux dire, et pour ce que ça vaut, c’est qu’ils vont se faire malmener (autre terme nautique).

Cela fait une semaine que l’étape 3 a commencé et je suis sûr que la plupart de la flotte s’est habituée au rythme de la vie en mer, et c’est une bonne chose. L’avantage de naviguer autour du monde, c’est qu’il faut trouver un rythme avec l’océan. Il faut savoir apprécier la beauté des vagues. Il faut apprécier la visite occasionnelle d’un albatros errant et accepter de se faire gifler par l’eau froide de l’océan Austral, un peu comme dans une maison close thaïlandaise où l’on aime fouetter les Sud-Africains maigres, mais je m’éloigne du sujet. La vie est une aventure. En cours de route, il faut trouver un rythme.

Là où je suis, c’est dimanche. Je trouve mon propre rythme. Je vais faire les courses pour la semaine. Amusez-vous bien et aimez tous ceux qui participent à cette grande course.

Mise à jour quotidienne de Don

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations