UK Flag French Flag

Jour 13

Par Brian Hancock

C’est une véritable bataille rangée à la tête de la McIntyre Ocean Globe Race. Et par bataille, je veux dire de la compétition acharnée. Pas deux petits chiens qui se chamaillent au parc, mais une course sérieuse. Mettons de côté Marie Tabarly pour l’instant – elle et son équipage sont en pleine forme et ne laissent quasiment aucune trace derrière eux. La véritable bataille a lieu bien plus de cent milles derrière Pen Duick VI.

À l’ouest, on retrouve les Finlandais sur le Spirit of Helsinki. Comment ne pas les adorer ? Ils ont choisi une route et s’y tiennent fermement, et connaissant les Finlandais, rien ne les fera changer d’avis. Ils ont largement contourné les îles du Cap-Vert comme si elles étaient une colonie de lépreux, mais jusqu’à présent, leur stratégie semble porter ses fruits. Ils sont deuxièmes en termes d’honneur et naviguent à un peu moins de 10 nœuds. Je sais que ce terme est souvent utilisé à tort et à travers, mais c’est véritablement une navigation champagne, même s’il est certain qu’il n’y a pas de champagne à bord. Cependant, connaissant les Finlandais, je parierais qu’il y a une petite réserve de vodka cachée quelque part.

Les prochains jours s’annoncent passionnants car Maiden et Translated 9 ont opté pour une route nettement plus à l’est et, sur la base de la distance restante, ils ne sont qu’à 10 milles derrière Spirit of Helsinki. Maiden ayant une avance de trois milles sur Translated 9. Tout cela nous prépare au Pot-au-Noir, cette région capricieuse juste au nord de l’équateur. Les Français l’ont bien nommée, le “Pot-au-Noir”, une description parfaite de la région. Les autres l’appellent la “Zone de Convergence Intertropicale”, ou pire, l’ITCZ, ce qui évoque un petit-déjeuner plutôt fade. Attendons de voir quelle stratégie s’avérera la plus payante dans la semaine à venir.

Je ne voudrais pas oublier le reste de la flotte, mais je constate que deux bateaux, Explorer et White Shadow, tous deux des Swan 57, ont soit lu mes publications, soit instinctivement suivi que la “Red Bull Alley” était la meilleure façon de négocier ce groupe d’îles nommé d’après un oiseau… Les Îles Canaries. Ils profitent du vent qui s’engouffre entre les îles, bénéficiant d’un précieux coup de pouce.

Quand je porte mon regard vers le nord, que j’évite habituellement, je vois toujours les gagnants du Fun-O-Meter sur Godspeed savourant toujours les délices du Portugal. Combien de temps peut-il vraiment falloir pour réparer un tangon ? Je comprends leur détresse ; j’ai déjà eu une petite amie portugaise.

Mise à jour du suivi quotidien de Don

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations