UK Flag French Flag

Compte à rebours final, la flotte de la McIntyre Ocean Globe Race s’active à Punta del Este !

L'équipage de Translated 9 ITL (09) affiche sa joie de franchir la ligne d'arrivée à Punta del Este. Cependant, un important travail les attend avant le signal de départ du 5 mars. Crédit : OGR2023/Rob Havill.
  • Entre accueil des arrivants, interviews, briefings d’équipage, maintenance des voiliers, inspections de sécurité, et détente, le programme des équipages est riche et varié.
  • Translated 9 ITL (09) franchit la ligne d’arrivée de Punta del Este – juste à temps pour prendre le départ de la 4e étape !
Les équipages concurrents rassemblés pour féliciter Translated 9 lors de sont passage de la ligne d’arrivée. Crédit : Don McIntyre / OGR2024

La station balnéaire ensoleillée de Punta del Este, en Uruguay, est le théâtre d’une activité frénétique des équipages de l’OGR, affairés entre la gestion de leur voilier et leurs engagements sociaux. Après avoir passé le célèbre Cap Horn, la plupart ont pris un jour ou deux pour se reposer et se détendre avant de s’atteler à des nettoyages de printemps, des inspections de sécurité, des réparations de voiles déchirées, des réapprovisionnements et, enfin, à déguster un verre de vin ou deux… ou trois.

Les festivités ont débuté lundi soir par une session de questions-réponses au Yacht Club Punta del Este. Les membres du club ont interrogé skippers et équipiers sur divers sujets, allant de la fréquence des douches à bord à des questions techniques sur la météorologie, les défis de la navigation astrale et comment nourrir des marins affamés pendant plus de 40 jours en mer.

Skipper Campbell Mackie et navigatrice India Syms India Syms, équipière d’Outlaw, partage avec les membres du Yacht Club Punta del Este les subtilités de la navigation à l’ancienne, se guidant par le soleil et les étoiles, durant cette course autour du monde. Crédit : JJ/ OGR2023

Mardi soir, les équipages de l’OGR ont eu l’opportunité de rencontrer et d’échanger avec les membres d’Uruguay Natural, le voilier uruguayen ayant participé à la Whitbread Round the World Race de 1993. Ces marins ont été conviés à la réception de bienvenue où leur ont été remises les pièces “d’or” commémoratives de l’OGR, déjà distribuées aux vétérans de la Whitbread à Southampton et Auckland.

Don McIntyre décerne les précieuses pièces commémoratives en “or” aux Vétérans Uruguayens de la Whitbread. Crédit : OGR2023/Jacqueline Kavanagh.

Depuis la fin de la course, nous formons une grande famille. J’ai parcouru la moitié du globe avec eux, et certains d’entre nous ont travaillé sur le projet pendant deux ou trois ans, juste pour préparer le bateau. Lorsque la course a commencé en 1993, nous nous sommes engagés à la terminer le plus rapidement possible, mais en toute sécurité. Nous avons poussé le bateau à ses limites, sans incident.

Participer à l’Ocean Globe Race nous a permis de renouer avec l’esprit d’il y a 30 ans : un groupe d’amis repoussant leurs limites et naviguant autour du monde. Heureusement, pour nous et les nouvelles générations de marins, les équipages amateurs ont de nouveau l’opportunité de faire le tour du monde

Alvaro Robaina, président du comité de course du Yacht Club Punta del Este et membre de l’équipage d’Uruguay Natural.
Photo de l’équipage d’Uruguay Natural pendant la Whitbread de 1993. Crédit : Ricardo Figueredo.

Le vice-commodore Daniel Sielecki a ensuite remis à chaque participant de l’OGR un livre retraçant l’histoire du Yacht Club Punta del Este à l’occasion de son centenaire.

L’ambassadrice britannique, Faye O’Connor, accompagnée du consul honoraire Andrew Beare, rendent visite à Maiden lors d’une sortie en mer Crédit : OGR2023/Rob Havill.

Mercredi matin, l’heure était à nouveau au sérieux avec le briefing obligatoire pour les skippers et les seconds. Le café offert a été très apprécié, surtout par ceux ayant profité de l’hospitalité du club la veille.

Des inspections de sécurité obligatoires ont été réalisées sur l’ensemble des voiliers, une étape nécessaire pour la re-validation de la précieuse “carte verte”. Chaque skipper a pris en charge l’inspection du voilier d’un autre participant en veillant au respect des nombreuses exigences du règlement de l’OGR.

Jill Comb et Mark Sinclair d’Explorer, réalisent l’inspection de sécurité de Maiden, et c’est avec joie que nous annonçons la re-validation de leur carte verte ! Crédit : OGR2023/Jacqueline Kavanagh.

Translated 9 ITL (09) a franchi la digue de Punta del Este à 15h13 heure locale ce mercredi 29 février, respectant ainsi les quatre jours d’escale obligatoires prévus par le règlement. Ils sont de ce fait autorisés à prendre le départ de la 4e étape le 5 mars avec le reste de la flotte, au grand soulagement de l’équipage, de leurs supporters et des autres participants. Le magnifique Swan 65, voilier ayant participé à la Whitbread de 1977, a été contraint à un détour par les Malouines pour réparer des fissures dans sa coque.

Après avoir franchi la ligne d’arrivée, l’équipage cosmopolite de Translated9 a mis le cap sur Piriapolis pour effectuer des vérifications et réparations essentielles, dont la remise en route du moteur qui a cessé de fonctionner entre les Malouines et Punta del Este. Translated 9 est hors classement pour la 3e étape, mais reprendra la compétition lors de la 4e étape.

Malgré un emploi du temps chargé, les équipages ont aussi trouvé le temps de répéter leur “numéro de spectacle” prévu pour la cérémonie de remise des prix de dimanche soir. Un compte-rendu complet suivra.

INFORMATIONS SUR LE DÉPART DE LA 5e ÉTAPE – 5 mars 2024

  • 10h15 : Rassemblement des équipes au Yacht Club Punta del Este pour une photo de groupe.
  • 11h00 : Départ des voiliers de la marina toutes les cinq minutes.
  • 14h00 : Départ de la 4e étape de Punta del Este à Cowes, Royaume-Uni.
  • Venez nombreux acclamer et voir la flotte mettre le cap sur Cowes depuis la digue de Punta del Este !
avatar

Partenaires

Fournisseurs officiels

Ports de l'hôte

Associations